Bientôt (?) comme un poisson dans l’eau

IMG_0465

Je ne sais pas pourquoi, mais à la veille de notre départ en vacances, je suis un rien cafardeuse. Je pense pma (ne pense qu’à ça ou presque), je pense au chat que je laisse ce soir en pension, je pense à mes copines de galère et aux échecs qu’elles viennent de subir (ça m’a fait mal), je pense à cet enfant que nous espérons tant, je pense à notre fragile avenir (professionnel) et avec tout ça ce soir,  je me sens globalement lourde et fatiguée. Pourtant vu du verre à moitié plein, j’ai tout pour me réjouir, un mari aimant et à fond dans notre projet, un départ en vacances pour trois semaines, un projet do qui avance bien, de l’amitié en pagaille, une bonne santé. Non, tout va bien. C’est certain, et on est en vie bordel ! Je compte sur le départ pour me redonner des ailes, je pense que ça ira mieux une fois que nous aurons quitté Paris. En attendant ce prochain départ pour Brno, prochain départ pour les vacances, donc, la Provence puis le Sud-Ouest, puis la Champagne. Manque plus que la Bretagne pour faire le tour de France…

Au programme de mes envies  :

De la lecture bien sûr (Rufin ? Lévy ? O’Faolain ? Wodehouse ? Läckberg ? Benaquista ?) Rien n’est encore décidé. Je prends d’ailleurs toutes les suggestions.

De l’eau : piscine, mer, il me faut nager, c’est mon endroit pour me ressourcer

Du dessin : depuis trop longtemps mes crayons me manquent, même si je suis une bille et que ça ressemble jamais à rien

De l’écriture : j’ai une lettre à finir

De la marche (nordique si possible) + exercices de l’ostéo + mon initiation au yoga (c’est nouveau ça)

De l’autohypnose : toujours de le cd de préparation à la fiv

Des balades : villages, expos, campagne

Des rires entre amis et famille : indispensable

Des moments doux avec mon homme

De la pma : un peu, encore et toujours, mais pas trop, décap en vue tout de même et un peu de blogo

2 ans demain

Image

Aujourd’hui, je suis allée voir gyné D. En pleurs. Je ne pleurais pas sur mon sort de pmette, ni sur aucun drame personnel ponctuel. Mais sur mon chat. Rassurez-vous il va bien, c’est moi qui ai dérapé… Depuis quelques jours, tournait dans ma tête cette idée, que bientôt, il allait falloir le laisser. 18 jours. 18 jours en pension chez mon amie, aimante envers les animaux, famille d’accueil pour chats et chien en détresse. Où est le drame alors ? Nulle part, c’est vrai, mais 18 jours tout de même pour moi, c’est trop, avec d’autres chiens (dont certains familiers mais pas tous, et dans une maison avec vue sur un jardin tentant, et surtout 18 jours, moi sans lui. Je déteste le perturber, je déteste nous séparer. Une semaine j’avais déjà du mal, mais là, je sens la tension monter,  j’ai dû mal à me faire à l’idée.

Vous me croirez ou pas, mais gyné D qui a vu tout de même mes yeux rougis et ma main crispé sur mon stylo, au taquet pour tout noter, a écoutémonhistoire (enfin, je lui ai fait courte). Elle a souri, mais je crois qu’elle a compris. C’est un peu mon bébé mon chat. Il a guéri bien des blessures, il me comble de sa présence et le regarder vivre, c’est regarder la vie en face, être là, dans le moment, avec lui. Je me régale de ses billes rondes, de son goût pour le jeu, de la douceur de son pelage, de sa présence indéfectible à nos côtés. Oh, il n’est pas trop câlin minouchette, les caresses, ça va deux minutes, mais il est toujours là près de nous, il dort avec nous, et jamais il ne nous embête.

En ce moment, il ressemble plus à une carpette, le pauvre, je lui passe de temps en temps un gant légèrement humide sur le dos et lui, qui n’est pas du genre à se laisser faire, se laisse bercer par cette étrange caresse fraîche.

Voilà, j’ai le coeur gros de le laisser, de partir sans lui, pour moi, c’est un peu ne pas partir, rester dans ma tête, ça gâche un peu mon plaisir des vacances mais c’est ainsi. C’est bête sûrement, j’en fais trop, j’en fais des tonnes, je l’aime comme on aime une personne, il fait partie de ma vie et m’apporte bien plus que des tas de gens, alors tant pis si je suis bête ou prise comme telle, car c’est mon chat, le chat que j’ai attendu pendant des années, le chat que mpm m’a finalement offert pour me remettre sur pied, mon petit trésor de chat qui demain aura 2 ans. Alors que j’écris, il est à mes côtés dans son coin de canapé, pattes allongées, yeux grand ouverts. Il est beau, j’en suis dingue.

Je n’avais pas trop envie de parler de pma ce soir. ça n’était pas ma préoccupation du jour, malgré un rendez-vous important le dernier avant septembre. Tout va bien, j’ai mes ordonnances, même pour des échos, s’il fallait, histoire de ne pas me retrouver coincée. Nous attendons maintenant le planningde Reprofit. Les festivités commenceront début août apparemment avec du décap pendant les vacances et un chat dans la tête !

Image

Changement de crèmerie…

Me voici sur WordPress, Overblog ne répondant plus à mes attentes, je ne retrouvais plus mes petits : liens, photos, etc. On sait ce qu’on perd, on ne sait pas pas ce qu’on trouve, mais enfin, nous verrons bien…

Je n’ai pas réussi (ni trop cherché) à importer mes articles. Si quelqu’un a néanmoins un tuyau, je prends 😉