A bientôt 14 mois

image

J’ai lu récemment des nouvelles de tous vos petits qui grandissent et ça m’a beaucoup émue.
L’un a 10 mois, l’autre à repris la crèche,  tel autre va commencer. ..
Lire ces mots de mamans si loin maintenant de la pma, ça fait drôle. Heureuse de vous lire, j’avais envie de partager aussi.
Mon petit trésor aura 14 mois la semaine prochaine.
Il commence à marcher seul depuis un mois, à petits pas.  Pour le moment, il attrape souvent ma main mais quand l’intérêt est grand : un oiseau, le manège, un ballon ou les bras de ses parents, il se lance seul.
Et ça le fait sourire !!
Pour parler, on n’y est pas : beaucoup de da et de dadoune et autres syllabes intraductibles mais il sait très bien se faire comprendre par ses intonations et ses gestes.
Le caractère s’affirme et il a de la suite dans les idées.
En ce moment : les repas me sont un peu pénibles.
Parce que j’ai été habituée à un bébé mangeant bien et facilement
Parce qu’il ne sait plus désormais manger sans jouer ni réclamer quelque chose,
Parce qu’il veut y mettre les mains mais pas pour manger,
parce qu’il y aussi les gencives qui travaillent et qu’il préfère souvent manger du pain ou grignoter ses livres en carton,
parce que je l’avoue je manque de patience et je culpabilise…
Rien de bien grave néanmoins puisque santé et joie de vivre sont là.
Comme tous les enfants, c’est un grand joueur et j’adore jouer aussi. Ce côté insouciant de l’enfance, curieux, naïf, innocent, je trouve ça tellement bienfaisant. Et je me surprends à le retrouver en moi. On devrait tous rester un peu des enfants… ou plutôt retrouver cette part d’enfance enfouie en nous.
En ce moment, il adore les guilis sur le lit et qu’on l’attrape à grands gestes, expressions excessives et voix déformées .. 
Il adore s’enfuir à 4 pattes pour qu’on l’attrape,  en regardant derrière lui, l’oeil canaille pour vérifier qu’on va bien le poursuivre et là ô cris de joie !!
Jouer à cache cache reste un classique.
Il adore auss explorer mon corps et le martyriser : cheveux tirés, doigts dans le nez, les yeux, etc.
Mais m’a gratifiée de ses premières caresses.
Commence à imiter, c’est impressionnant et très émouvant. Une grimace que j’avais faite à la station service à cause des odeurs, et lui de faire pareil dans la foulée..
Bref, une multitude de choses qu’il est difficile de retranscrire intégralement et qui fait l’émerveillement des parents.
Je trouve que depuis ses 1 an, les changements vont à grande vitesse.
Et j’ai beau me dire que je ne veux rien oublier, je sais en regardant en arrière qu’on oublie beaucoup.
J’essaie de noter le plus possible dans son carnet, pour moi et pour lui plus tard. Mais c’est un peu dérisoire.
Sinon, nous avons eu un mois d’août un peu difficile à plus d’un titre. Je préfère passer sur le pénible pour évoquer plutôt ce mois d’août avec bébé.
Un mois d’échanges et de grande proximité puisqu’il était non stop avec moi. Usant mais tellement bon que j’appréhende la reprise de la crèche la semaine prochaine. Je sais qu’il va me manquer.
Nous n’avons pas eu de « vraies » vacances genre avec plage ou hôtel, etc. mais des moments à la campagne, où il a :
Joué dans le bac à sable installé par papa
Mais aussi avec les cailloux et les feuilles du jardin
Caressé les arbres
Marché beaucoup
Rencontré les moutons, les chèvres, les chiens, les poneys, les canards
Joué du piano (avec beaucoup de douceur)
Découvert la glace et les gougères
Monté les escaliers
Pris des douches
Joué au ballon
Marché dans l’herbe
Fait des bulles de savon…
Dansé
Beaucoup ri.
De jolies petites choses. Rien d’extraordinaire en soi mais pour lui si.
Je regrette de n’être pas allée à la piscine car il adore l’eau sous toutes ses formes et je rêve de lui faire découvrir la mer. Ce sera pour plus tard.
Dans quelques jours, nous reprenons le quotidien, la crèche et pour moi la recherche d’emploi.
Je suis peu perdue dans ma vie de femme, mais je suis une mère heureuse. Je pense chaque jour que j’ai une chance immense. Cette chance ne va pas parfois sans un pincement au coeur pour celles qui ne l’ont pas.
Et parce qu’octobre approche et que ce mois j’espère verra mon amie comblée, je termine cet article sur une énorme pensée pour toi lily qui me lit qui est là tout le temps, fidèle malgré tes douleurs et peines et à qui je fais peut être mal en écrivant tout ça.
Que cette fois soit la bonne.
Et qu’elle le soit aussi un jour pour toutes celles qui attendent et se battent encore.

Publicités

Avancer (sereinement)

image

Parce que les semaines qui viennent de passer nous ont mis à rude épreuve
Et que ce n’est pas fini…
Parce que je suis maman à plein temps et à 100% et qu’avec la crèche je n’en avais plus l’habitude…  (tuant et génial à la fois)
Parce que j’ai un petit loup de 13 mois bien vivant qui me dévore tout cru (et je crois que j’aime ça mais bon…)
Parce que je me sens débordée fatiguée limite déprimée (et que ça ne peut pas durer)
Parce qu’il y va de mon équilibre mental et physique (j’ai une maigre faculté à gérer le stress)
Parce que je ne veux pas continuer ainsi
J’ai décidé de remonter la barre
De mettre du vent dans les voiles
De me souffler des airs doux que feront avancer
Mais SEREINEMENT !
Mon programme est simple : trouver le temps et les moyens de m’accorder des moments de bien être quotidiennement.
Mes pistes (en cours et en projet)

– méditer (c’est pas nouveau mais comme je manque de suivi ça reste inefficace) : j’ai chargé lappli petit bambou et si ça ne convient pas je reprendrai les médiations dites par Bernard Giraudeau.
Mais aussi prier

– reprendre le yoga en septembre
À la maison et dans un nouveau centre (déménagement oblige)

– être plus régulière dans le cahier de vie de mon petit trésor et y dessiner plus souvent

– tester mon abonnement défis zen du site : mamanszen.
10 euros par mois pour m’accorder un recentrage et apprendre aussi à rester zen face à un bébé qui se fait petit garçon avec tout ce que ça implique dans l’affirmation de son caractère  (genre comment changer une couche quand ça vire au combat de coq même en usant de rigolade, jeu, explications, etc.).
Je vais voir ce que ça va donner

Et puis. J’y pense de plus en plus, ouvrir un autre que je voudrais dédier aux petits bonheurs des choses simples : art poésie nature …
J’avais créé un site que je n’ai jamais vraiment  nourri mais un blog me ferait peut être du bien. Sur un sujet qui m’est cher et de longue date.
Et puisque ici je ne sais plus trop quoi dire…
Pour autant je ne ferme pas la porte à mon blog pma. je me dis que je peux toujours y verser mes coups de blues, ma tristesse et autres stress car il est né pour ça. Certes c’était en période de mal d’enfant, mais même avec un enfant et tout le bonheur du monde, on n’échappe pas aux petits et grands malheurs du quotidien…
Voilà où j’en suis. Voilà où j’ai envie d’aller  …