Alors voilà.

Je ne sais pas par quel bout commencer, parce que des bouts, j’en ai eu plein la tête ces dernières semaines, au gré de mes humeurs, de ce que j’ai pu vivre ou ressentir. Des bouts d’article qui pointaient leur nez, une envie d’écrire, jamais satisfaite, par manque de temps souvent. Trop fatiguée le soir pour m’y mettre.

alors voilà, je m’y mets et je me trouve un peu démunie, je me demande ce que je viens faire là, bousculée par les récents événements, chavirée par mon petit bout (que de bouts en quelques lignes !) et aussi un peu HS il faut le dire.

Pour un premier post de l’année, j’aurais pu faire mieux et commencer par des voeux magnifiques pleins de jolis mots. Moi qui suis une adepte des cartes faites main avec timbre, je n’ai même pas mis la main à la pâte et je me sens sèche (mais janvier n’est pas terminé et je n’ai pas dit mon dernier mot : enfin j’espère !)

J’ai eu maintes fois aussi envie de parler de mon petit trésor qui a eu 6 mois il y a quinze jours et qui est le plus merveilleux des bébés du monde, de l’univers, vous imaginez bien.

J’ai eu des coups de cafard monstres aussi et désemparée je nai pas su me tourner vers mes amies, ma famille. Je n’arrivais pas à extérioriser des choses un peu confuses qui se chipotaient en moi, alors je les ai laissées là où elles étaient, en me disant  » ben mon blog, il est là pour ça, faut que j’écrive. oui mais si j’écris ça, on va dire qu’elle exagère, elle a tout pour être heureuse… » et c’est bien vrai. Et puis je n’ai pas non plus envie que mon blog devienne un mur de lamentation, ni un monde de bisounours. Bref, je ne sais pas trop ce que je veux et surtout je ne prends pas vraiment le temps de m’accorder toute LIBERTÉ D’EXPRESSION…

Publicités